mardi 18 septembre 2007

Savoir écrire ses I.D.

chroniques dominicales

Une société moderne se dit moderne à travers plusieurs réalisations. Une de celle-ci est l'éducation et plus précisément le taux d'alphabétisation. Savoir lire et écrire est depuis que je suis jeune une priorité, pour semble-t-il, survivre dans le monde d'aujourd'hui. Ainsi, j'ai encore fraîchement en mémoire la publicité de Guillaume Lemay-Thivierge qui apprend à son père (Pierre Curzi) comment écrire le mot oeuf : "O-e-u-f". Reste qu'il y a encore des gens qui mènent une vie entière sans jamais avoir appris à lire, le film d'après-midi "l'ABC de la vie" vous le prouvera. Je ne remets pas en doute l'importance de savoir lire et écrire. Ce que je remets en doute ce sont les puristes qui n'acceptent pas de lire un texte s’ils y décèlent une faute. Autopsie de l'orthographe.

Rappelez-vous votre primaire avec ses dictées hebdomadaires ou votre secondaire avec l'apprentissage ennuyant du petit livre vert grammatical. La bible nommée "bescherelle". Pour l'histoire, sachez que je n’ai jamais hérité de petites étoiles dans mon cahier Canada pour mes dictées. Je ne veux pas remettre en cause le système scolaire, mais plutôt l'importance qu'on accorde à la façon d'écrire les mots.

Vous savez ce qui me fait peur, ce n'est pas les fautes d'orthographe (même si parfois ça paraît décourageant). Ce qui me fait le plus peur, c'est les idées derrière les mots. On s'inquiète sans arrêt sur la piètre qualité à écrire notre français, mais rarement on s'inquiète à savoir qu'est-ce qui est écrit. Ben oui, il y a plein de fautes, mais qu'est-ce que ça dit . Parce qu'avant les mots, ça devrait être le message qui prime. Si t'écris une insignifiance sans y faire de faute, bravo, mais ça reste une insignifiance et qu'est-ce qu'on peut s'en foutre si t'as rien à dire. Ton texte est bourré de faute, mais j'ai compris tout de même chacune de tes phrases et chacun de tes mots et en plus t'avais quelques choses de pertinent à écrire. Qu'est-ce que ça me fout que t'aie mis deux tt ou un seul, c'est pas comment t'as écris le mot qui m'importe, mais l'utilisation que tu en fais.

Vous êtes probablement pas d'accord et certains d'entre vous sont en train de compter mes fautes, comme pièces à conviction, pour me dire que je prêche pour ma paroisse. Certain que je prêche pour moi, ça doit être des années de frustrations qui enfin sortent. Quand je donne une carte de fête, pensez-vous que c'est bien de se faire dire que votre message à trois fautes. Ça serait pas mieux de s'attarder à ce que j'ai essayé de dire. Je sais que vous partagez pas mon avis et ça explique. On a été endoctriné. On nous a conditionnés à mettre un x à la fin du mot choux (au pluriel). On s'est tapé des années de durs labeurs à faire des dictées, à fouiller dans le dictionnaire à recopier le verbe être au plus-que-parfait. On s'est fait chier pendant des années à apprendre par cœur comment on devait écrire les mots. On a perdu des points dans des travaux qu'on avait vraiment bûchés (des points pour l'orthographe). Et moi, je viens vous dire que ça ne sert pas à grand-chose. C'est frustrant de penser qu'on aurait mis tant d'effort et que ça ne sert si peu.

Je voudrais bien qu’on m’explique un truc. Qu’est-ce qui régit et motive les biens penseurs de l'Académie française, qui décident subitement qu'on a le droit d'écrire des festivaux à la place des festivals? Ils sont qui pour décider ce qui doit faire partie de la qualité de notre langue ? De toute façon, leurs règnes est éphémères. Notre langue se dirige vers un changement majeur avec ces jeunes au cellulaire, qui s'envoient des messages textes basés seulement sur la phonétique. En-tu-k ça reste à voir, le débat n'est pas fini.
Surprenament,

jf daunais


N.B. Peut ton dire des chevals ou c'est encore des chevaux. On s'en fout, j'ai compris qu'il y en a plus qu'un.

1 commentaire:

Tara a dit…

hey its tara, here is the website i was talking about where i made the extra summer cash.......... the website is here